Light-driven notepad
Etretat
Caledonia
Hebrids
Faroe Islands
Greenland
Iceland
Etretat
Caledonia
Hebrids
Faroe Islands
Greenland
Iceland
Etretat
Caledonia
Hebrids
Faroe Islands
Greenland
Iceland
Etretat
Caledonia
Hebrids
Faroe Islands
Greenland
Iceland
Etretat
Caledonia
Hebrids
Faroe Islands
Greenland
Iceland
Etretat
Caledonia
Hebrids
Faroe Islands
Greenland
Iceland
Etretat
Caledonia
Hebrids
Faroe Islands
Greenland
Iceland
Etretat
Caledonia
Hebrids
Faroe Islands
Greenland
Iceland
Etretat
Caledonia
Acheter le pain et cafe pour maison
Lire les livres
Ecriver le programme
Lire les livres
Acheter le pain et cafe pour maison
La nouvelle est tombée le 9 février dernier dans la revue de l'Association américaine de géologie. L'information est passée assez inaperçue... et pourtant, elle est ahurissante. Une bombe. Peut-être même le scoop du siècle : un groupe de onze géologues réputés affirme avoir découvert l'existence d'un nouveau continent sur Terre. Preuves à l'appui.
D'ores et déjà baptisée Zealandia, cette masse continentale plus vaste que l'Inde se trouve dans le sud-ouest du Pacifique, juste à côté de l'Australie. Et toutes les mesures montrent que cette énorme structure géologique mérite le même statut que l'Afrique, l'Eurasie, l'Australie, l'Amérique du Nord, l'Amérique du Sud ou l'Antarctique. Un septième continent, rien que ça.
Depuis cette révélation, il y a près d'un an, Zealandia commence à faire consensus au sein de la communauté scientifique. Mieux : l'exploration de ce nouveau monde vient de débuter, avec son lot de surprises et de découvertes. Mais, attendez : un nouveau continent sur Terre ? ! L'annonce paraît franchement difficile à croire. Une telle surface ne peut avoir échappé pendant des siècles aux explorateurs de tout poil et, plus récemment, aux satellites qui gravitent autour de la planète... Alors ?
L'explication est en fait toute simple : Zealandia se trouve immergé à 94 %. Il s'agit d'un continent englouti sous 1 100 m d'eau en moyenne, dont émergent seulement au-dessus des flots la Nouvelle-Zélande, la Nouvelle-Calédonie et quelques petites îles aux allures de bout du monde. Autrement dit : une sorte d'Atlantide du Pacifique, mais dont l'existence est scientifiquement prouvée.
Car, pour les géologues, un continent ne signifie pas forcément un territoire colossal sur lequel il est possible de marcher au sec. Peu importe qu'il soit émergé ou immergé... Un continent géologique se signale par la présence d'une croûte terrestre épaisse (environ 30 à 40 km), peu dense et affichant une grande diversité minérale (silices, schistes, gneiss, granites, calcaires, roches volcaniques, etc.). A la différence de la croûte dite océanique qui, elle, est à la fois fine (environ 7 km), dense et essentiellement composée de basaltes.
Acheter le pain et cafe pour maison
Lire les livres
Ecriver le programme
Lire les livres
Acheter le pain et cafe pour maison
La nouvelle est tombée le 9 février dernier dans la revue de l'Association américaine de géologie. L'information est passée assez inaperçue... et pourtant, elle est ahurissante. Une bombe. Peut-être même le scoop du siècle : un groupe de onze géologues réputés affirme avoir découvert l'existence d'un nouveau continent sur Terre. Preuves à l'appui.
D'ores et déjà baptisée Zealandia, cette masse continentale plus vaste que l'Inde se trouve dans le sud-ouest du Pacifique, juste à côté de l'Australie. Et toutes les mesures montrent que cette énorme structure géologique mérite le même statut que l'Afrique, l'Eurasie, l'Australie, l'Amérique du Nord, l'Amérique du Sud ou l'Antarctique. Un septième continent, rien que ça.
Depuis cette révélation, il y a près d'un an, Zealandia commence à faire consensus au sein de la communauté scientifique. Mieux : l'exploration de ce nouveau monde vient de débuter, avec son lot de surprises et de découvertes. Mais, attendez : un nouveau continent sur Terre ? ! L'annonce paraît franchement difficile à croire. Une telle surface ne peut avoir échappé pendant des siècles aux explorateurs de tout poil et, plus récemment, aux satellites qui gravitent autour de la planète... Alors ?
L'explication est en fait toute simple : Zealandia se trouve immergé à 94 %. Il s'agit d'un continent englouti sous 1 100 m d'eau en moyenne, dont émergent seulement au-dessus des flots la Nouvelle-Zélande, la Nouvelle-Calédonie et quelques petites îles aux allures de bout du monde. Autrement dit : une sorte d'Atlantide du Pacifique, mais dont l'existence est scientifiquement prouvée.
Car, pour les géologues, un continent ne signifie pas forcément un territoire colossal sur lequel il est possible de marcher au sec. Peu importe qu'il soit émergé ou immergé... Un continent géologique se signale par la présence d'une croûte terrestre épaisse (environ 30 à 40 km), peu dense et affichant une grande diversité minérale (silices, schistes, gneiss, granites, calcaires, roches volcaniques, etc.). A la différence de la croûte dite océanique qui, elle, est à la fois fine (environ 7 km), dense et essentiellement composée de basaltes.